La conduite supervisée n’est pas accessible à tout le monde. Elle est réservée aux personnes pour qui elle est réellement adaptée. Par exemple, la formule plus classique de conduite accompagnée, la conduite AAC, permet aux jeunes dès 15 ans de commencer leur cursus d’apprentissage, c’est pourquoi la conduite supervisée est réservée aux plus de 18ans. C'est également une méthode qui est généralement proposée au personnes ayant déjà passé l'examen du permis de conduite B, c'est un bon moyen de perfectionner sa conduite en évitant de payer des heures de conduite, souvent onéreuses.

Vous trouverez ci-dessous la liste exhaustive des conditions pour pouvoir souscrire à une conduite supervisée dans votre auto-école.  

  • Être majeur. Comme nous l'avons expliqué ci-dessus, c'est la première conditions pour pouvoir faire une formation de conduite supervisée avec un accompagnateur autre qu'un moniteur d'auto-école. 
  • Avoir réussi l'examen du code de la route. Pour cela vous devez vous inscrire dans votre auto école pour avoir accès à la révision de l'épreuve et au passage de l'examen.  
  • Avoir effectué au moins 20h de conduite avec un moniteur. Les 20h d'apprentissage permettent d'avoir les bases des gestes à adopter quand on est au volant. C'est une étape très importante, à la fin de ces leçons, l'enseignant de la conduite et de la sécurité routière donne un avis favorable, ou non, à l'élève pour son passage à la conduite supervisée.  
  • Demander une extension de garantie essentielle pour pouvoir conduire un véhicule dans la phase de conduite supervisée. Ce document stipule le nom de l'accompagnateur qui suivra l'élève tout au long de sa formation. L'accompagnateur a été préalablement accepté par la société d'assurances à avoir cette fonction.  
  • Il faut également avoir une attestation de l'AFFI ( attestation de fin de formation initiale). Ce document doit être envoyé à la société d'assurance par le souscripteur du contrat de formation.  
  • Enfin, il faut avoir un accompagnateur qui réponds à des prérequis précis. Il est possible qu'un élève ait plusieurs accompagnateurs, sans qu'ils fassent forcément partie du cercle familial.  

 

Une fois toutes ces conditions réunies vous pouvez prétendre à la conduite supervisée. Avant tout, demandez bien à votre auto-école si elle propose ce type de prestation. En effet, il arrive encore souvent aujourd'hui qu'une auto-école ne propose pas cette solution de formation aux élèves.  

Si votre auto école n'accepte pas la conduite supervisée, vous pouvez changer d'auto école, bien que cela paraisse parfois fastidieux, mais cet en fait assez simple. Il vous suffit de demander votre dossier à votre ancienne agence d'apprentissage de conduite.